PROGRAMME « PRÉPARONS LA RELÈVE »

Présentation du programme

L’AÉFMQ souhaite ardemment voir des Églises en mission, menées par des leaders à l’écoute de Dieu et animées par une passion pour Jésus et le désir de suivre sa mission.

Ce programme s’adresse à toutes personnes désireuses de faire un pas de plus dans sa vie et dans la vie de l’Église à travers un plan de développement personnalisé qui l’amènera à grandir personnellement et collectivement par le service auprès des autres. C’est aussi offrir l’opportunité de créer un projet tout en étant accompagné.

Nous souhaitons que dans chaque Église les leaders puissent être découverts le plus tôt possible, dès qu’ils sentent l’appel de Dieu dans leur vie. Conjointement avec l’Église locale, l’AÉFMQ veut aider à façonner un parcours par un plan de développement personnalisé pour le candidat. En plus d’avoir la possibilité de recevoir une aide financière pour ses études (s’il y a lieu), le candidat sera accompagné, équipé et dirigé vers ses objectifs et/ou son projet de service en partenariat avec son Église locale, l’AÉFMQ et ses agences.

Nous voulons aider les leaders à faire le bon choix et à identifier les prochaines étapes à franchir pour qu’ils deviennent ce que Dieu désire qu’ils soient. Le plan de développement personnalisé propose une démarche de développement des compétences prenant ses racines sur une conception de l’apprentissage systémique et organique qui place le candidat au centre de son développement. Il s’élabore sur un ensemble cohérent et sur une articulation souple pour se positionner, dans sa réalisation, comme le parcourt d’une nouvelle génération de leaders dans nos Églises.

Alors pour s’assurer de l’avenir de nos Églises l’AÉFMQ peut vous aider avec son programme « Préparons la relève ». Programme ayant une vision à long terme en ce qui concerne le développement des leaders.

Critères

• 18 ans et +
• Baptisé
• Volontaire
• Recommandé par l’Église

Partenaires

  • Église locale
  • AÉFMQ
  • CCMBC
  • ETEQ
  • Camp Péniel
  • MULTIPLY
  • MCC

Coûts

  • Tripartite (Candidat – Église locale – AÉFMQ)

Démarches

  • Les candidats seront identifiés et référés par les Églises.
  • Évaluation des besoins
    • Académique
    • Financier
    • Lieu de stage et activité avec partenaire
    • Disponibilité
  • Élaboration du programme d’étude, de stage et d’activité avec les partenaires
  • Supervision – coaching par l’Église et l’AÉFMQ

Processus du plan de développement personnel

Qui est responsable du plan de développement personnel ?

Le développement personnel des candidats est une responsabilité qui incombe tant à l’Église locale, au candidat lui-même qu’à l’AÉFMQ. L’AÉFMQ et l’Église locale doivent offrir les bonnes ressources et l’environnement nécessaire pour favoriser la croissance de chacun des candidats et participer à leurs besoins en matière de formation.

Pour que la formation et le développement personnel des candidats soient fructueux, l’Église locale et l’AÉFMQ doivent prendre certaines mesures :

  • Fournir aux candidats une description de tâches bien détaillée ; elle servira de fondement aux activités de formation et de développement personnel.
  • Permettre d’accéder à une formation axée sur les besoins des candidats afin qu’ils puissent acquérir les compétences de base nécessaires pour leur ministère.
  • Déterminer clairement les connaissances, compétences et habiletés dont l’Église aura besoin dans l’avenir. Quels sont les objectifs à long terme de l’Église et comment orienter le développement des candidats en fonction de ces objectifs ?
  • Chercher des occasions d’apprentissage dans les activités de l’Église.
  • Expliquer aux candidats le processus de développement personnel et incitez-les à dresser leur propre plan de développement personnel.
  • Appuyer vos candidats lorsqu’ils proposent des activités d’apprentissage qui les aideront à devenir des éléments clés de l’Église, tant pour le présent que pour l’avenir.

Pour que le développement personnel soit fructueux, chaque candidat devrait :

  • Rechercher des occasions d’apprentissage dans ses activités dans l’Église.
  • Définir ses objectifs et les activités de développement personnel, et dresser son propre plan de développement personnel.


Comment planifier son propre développement personnel

Le candidat qui établit son propre plan de développement personnel se fait aider par son pasteur. Ce plan est établi en fonction des besoins du candidat et de son ministère dans l’Église et, pour être efficace, il doit être intéressant, exécutable, pratique et réaliste. Il sera mis en oeuvre après avoir été approuvé par le pasteur du candidat et le représentant de l’AÉFMQ.

Étape 1 — Clarifier l’appel au ministère
Le candidat réfléchit sur le processus de son appel au ministère ;

  • Évalue son implication dans l’Église depuis les dernières années.
  • Définit les motifs de son implication actuelle.
  • Identifie le ministère dans lequel il aimerait grandir.
  • Sollicite des commentaires de la part de son pasteur.

Étape 2 — Évaluez votre rôle actuel et le ministère dans lequel vous servez
Le candidat évalue les exigences actuelles de son rôle et comment ces exigences, de même que celles de son ministère, pourraient changer. Pour procéder à l’évaluation de votre rôle :

  • Cernez les exigences de votre rôle actuel et les attentes à l’égard du ministère.
  • Dressez la liste des connaissances, compétences et habiletés qui vous permettraient de mieux effectuer vos tâches actuelles.
  • Déterminez les changements qui surviendront dans votre ministère — p. ex., sur le plan des gens que vous servirez, des programmes, des services et de la technologie — et évaluez l’impact qu’auront ces changements sur votre rôle.

Étape 3 — Fixez-vous des objectifs de développement personnel
À la lumière de l’analyse que vous avez faite aux étapes 1 et 2, utilisez le formulaire Plan de développement personnel pour
répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont vos objectifs personnels ?
  • Lesquels de ces objectifs de développement personnel s’avéreraient bénéfiques à la fois pour vous et pour votre ministère dans l’Église ?

Écrivez les objectifs que vous aimeriez atteindre. Sélectionnez deux ou trois objectifs auxquels vous vous attaqueriez
simultanément. Fixez-vous des délais pour atteindre ces objectifs.

Étape 4 — Cernez des activités de développement personnel
Déterminez les meilleures façons d’atteindre vos objectifs de développement personnel.

  • Quelles sont les aides extérieures dont vous aurez besoin ?
  • De quelles ressources aurez-vous besoin ?

Étape 5 — Mettez votre plan à exécution
Une fois que vous aurez rédigé une première version de votre propre plan de développement personnel :

  • Étudiez ce plan avec votre pasteur afin d’avoir ses commentaires et son approbation.
  • Présentez le plan au représentant de l’AÉFMQ.
  • Commencez à mettre votre plan à exécution.
  • Évaluez vos progrès et apportez à votre plan les correctifs qui s’imposent.
  • Soulignez vos réussites.


Relations et rétroaction

Accompagnement (coaching)

  • Un processus d’accompagnement est mis en place après une entente intervenue entre le pasteur et/ou le représentant L2L et le candidat. Le rôle du coach consiste à orienter le candidat, lui fournir une rétroaction, l’encourager et l’aider à faire émerger des solutions alors qu’il met en pratique ces nouvelles compétences.

Mentorat

  • Le mentorat est une démarche semblable à l’accompagnement. Il y a mentorat lorsque le pasteur et/ou une personne extérieure et expérimenté prodigue avis et conseils à un candidat.

Réseautage

  • Dans certaines spécificités et selon les ministères, on dispose de réseaux informels dont l’objectif est de combler les besoins des membres en matière de développement selon les dons et affinités. Les membres se réunissent pour discuter des enjeux de l’heure et partager informations et ressources.

Évaluation de la progression du plan de développement personnel

  • Les évaluations comptent un volet évaluation et un volet développement. Lors de l’évaluation des objectifs, le pasteur et/ou le représentant de l’AÉFMQ et le candidat évaluent les avancés des objectifs que ses fixé le candidat. Lors d’une évaluation tous azimuts, la rétroaction provient aussi des milieux d’activités (Église – agences, pairs). À l’aide des résultats d’une évaluation, on peut cerner les domaines nécessitant des activités de développement.

Critères de réussite

  • Le candidat a des occasions de servir régulièrement selon ses dons dans l’Église locale et/ou avec nos partenaires
  • Le candidat avance dans son plan de formation et de développement personnel.