Nouvelles de nos agences

Camp Péniel

Mise à jour de la collecte de fonds doublés

Vous avez répondu en grand nombre ! L’objectif visé pour la fin octobre était de récolter 20 000 $ qui seraient doublés par une généreuse donatrice. Nous sommes heureux d’annoncer que cet objectif a été atteint avant même la fin de la période allouée. La donatrice, plus qu’encouragée par l’enthousiasme des donateurs du Camp Péniel, a offert de continuer de doubler les dons entrants ! Qui sait à combien le total de cette collecte de fonds s’établira. Si vous n’avez pas participé, il est donc toujours temps de le faire !

Projets

Malgré la pandémie, ça bouge au Camp Péniel !
Les locations de chalet ont certes diminué de beaucoup, mais nous sommes très occupés par les petits et gros projets qui se déroulent sur le terrain. Le plus important est la finalisation de la fosse septique. Oui, après plus d’un an de travaux intermittents, les pelles mécaniques quitteront bientôt le Camp Péniel. L’été prochain, nous ensemencerons, la verdure reviendra et tout ce grabuge sera derrière nous, ne laissant qu’une énorme facture à payer pendant les 25 prochaines années. 

Sinon, nous nous affairons à faire des rénovations mineures. Nous actualisons les chambres en haut de la cafétéria, nous améliorons le Loft, nous travaillons l’aménagement paysager et nous revitalisons l’apparence extérieure des bâtiments afin d’uniformiser le look du Camp Péniel. Nous planifions vous partager des photos des projets accomplis dans une prochaine édition du Lien entre nous. Vous avez des compétences en charpenterie, en électricité ou en peinture, venez nous aider ! Il est très possible de faire du bénévolat au Camp Péniel tout en respectant la distanciation sociale. Profitons-en !

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram pour avoir les nouvelles fraîches du Camp Péniel.
F : www.facebook.com/CampPenielQc  IG: @camp_peniel_qc

Il est aussi possible de vous inscrire à notre Infolettre trimestrielle via la page d’accueil de notre site Internet : www.camppenielquebec.ca

MCC

À la suite du décès de Joyce Echaquan le 28 septembre dernier, le MCC ajoute sa voix pour déplorer les traitements inéquitables (entre autres largement documentés par le Rapport Viens, 2018) contre les groupes autochtones encore victimes de mépris et de discrimination en ce pays. Joyce Echaquan, femme issue de la nation atikamekw et mère de sept enfants, est décédée sous les insultes racistes du personnel soignant qui a failli à lui prodiguer les soins qu’elle réclamait désespérément. Beaucoup ont souligné ce racisme qui émane de notre système, de nos institutions, et surtout de nos cœurs. Un tel constat ne peut qu’interpeller les croyants.

En tant qu’organisme humanitaire chrétien dévoué à la promotion de la paix et de la justice, le MCC travaille depuis plus de 60 ans à réconcilier les communautés autochtones avec les Canadiens. Par le biais de son bureau d’Ottawa qui se consacre à la défense des droits, le MCC fait la promotion de la déclaration de l’ONU sur les droits des Autochtones, déclaration que le gouvernement canadien a choisi de ne pas mettre en application. Quant aux provinces, une seule s’y est engagée : la Colombie-Britannique. Au Québec, le MCC s’est investi pendant plusieurs années au sein du Réseau Œcuménique de Justice, Écologie et Paix, ainsi qu’au sein des audiences de la Commission fédérale Vérité et Réconciliation. Cette année, avec notre partenaire mennonite La Maison de l’Amitié, le MCC Québec a mis sur pied un projet pilote servant à exposer des jeunes d’une école primaire francophone du Plateau Mont-Royal à la culture mohawk par le biais de leçons en classe offertes par deux dames mohawks. Ce projet a pour but de mettre en action une des recommandations de la Commission Vérité et Réconciliation sur le rapprochement des communautés. Concrètement, tout le matériel pédagogique a été traduit en français par le MCC Québec, qui a en outre versé une subvention au projet. 

Enfin, nous croyons que nous sommes collectivement responsables de corriger nos relations avec nos voisins autochtones, d’autant plus si nous nous identifions comme chrétiens anabaptistes attachés à l’établissement de l’Évangile de paix. La Bible nous appelle à abattre les murs de divisions entre les nations : « il n’y a donc pas de différence entre les juifs et les non-juifs, entre les esclaves et les êtres libres, entre les hommes et les femmes ; vous êtes tous un dans l’union avec Jésus-Christ. » Galates 3,28. Merci de continuer à soutenir le travail du MCC dans le monde et au Québec !

Daniel Genest, représentant régional du MCC Canada au Québec
Zacharie Leclair, Recherchiste et adjoint aux communications, Bureau du MCC à Ottawa