Nouvelles de nos agences

Camp Péniel

Depuis un an maintenant, la pandémie mondiale qui nous bouscule rend toute planification hasardeuse et sollicite grandement notre patience, notre capacité d’adaptation et notre résilience.

Habituellement, à ce temps-ci de l’année nous préparons joyeusement les camps d’été, mais cette année, ça aussi, c’est différent.

Bien que nous espérions de tout cœur pouvoir accueillir les enfants à l’été 2021, nous ne sommes pas encore en mesure de le confirmer. En effet, nous attendons toujours la levée du décret interdisant les camps de vacances et la liste des consignes sanitaires qui nous permettraient de recevoir vos enfants en toute sécurité. L’Association des camps du Québec (ACQ), dont nous sommes membres, nous représente très activement auprès des décideurs politiques et de la santé publique. Comme vous l’avez peut-être vu passer dans les médias au courant des derniers jours, l’ACQ a mis sur pied un comité de scientifiques du domaine de la santé (médecins, épidémiologiste et pédiatres) afin qu’ils évaluent et bonifient ses propositions de mesures sanitaires pour les camps avec hébergement à l’été 2021, déjà soumises à la Direction générale de la santé publique. Comme nous, ces spécialistes trouvent important que les enfants et les jeunes puissent fréquenter leurs camps en 2021, notamment pour des raisons de santé physique, psychologique et sociale.

La balle est donc du côté du gouvernement en ce moment et nous espérons obtenir une directive claire de leur part d’ici la mi-avril. D’ici là, n’hésitez pas à nous faire part de votre intérêt à envoyer votre enfant au camp cet été !

Pour ce qui est des camps de familles, nous officialisons que ceux-ci n’auront pas lieu au camp cet été. Les deux semaines de la construction seront donc disponibles, comme l’année dernière, pour la location indépendante de chalets, de cabines ou de terrain de camping. Vous êtes donc invités à réserver les dates qui vous plaisent et à profiter du site à votre façon. L’équipe du Camp Péniel offrira quelques activités animées durant ces semaines pour les familles sur place qui seront intéressées à participer.

Pour être au courant rapidement des développements de l’été 2021 au Camp Péniel, vous pouvez aller aimer nos pages Facebook ou Instagram ! (www.facebook.com/CampPenielQc et @camppenielqc). Vous pouvez vous inscrire à notre lettre de nouvelles via notre site Internet.

Pour nous contacter, le meilleur moyen est par courriel à camppeniel@outlook.com. Sinon, vous pouvez nous téléphoner au 450-226-2892.

Merci beaucoup pour votre compréhension et votre patience,
Nous espérons vous revenir rapidement avec de bonnes nouvelles !

ETEQ

J’ai l’occasion d’ouvrir une fenêtre sur mon parcours à l’ETEQ. Dans les quelques lignes qui suivent, je présente quelques perspectives sur ce que je vis et ce que je vois dans mon cheminement à l’ETEQ, cette école qui se veut au service de Dieu et de l’Église.

Une perspective vient à partir de mon expérience comme enseignant du cours sur le service et le leadership. Il y a 13 étudiants qui suivent ce cours durant cette session où tout enseignement se fait par visioconférence. Je dois admettre que mon style d’enseignement met un accent fort sur le dialogue et la relation que je vis avec les étudiants et, aussi, celle qu’ils vivent les uns avec les autres dans cette expérience d’apprentissage. Alors, il n’est pas surprenant que les rencontres e en présentiel me manquent ! Tout de même, je vois quelques éléments qui m’étonnent. Il y a le simple fait que les étudiants se présentent sur une base régulière. Leur désir d’apprendre m’inspire à faire ce que je peux pour adapter et améliorer le cours. Je remarque le sens de collégialité et l’écoute qui caractérisent leur manière de se considérer. Il faut dire que ces 13 étudiants représentent une grande diversité de personnalités, de convictions théologiques et d’arrière-plans. En réponse à un survol biblique et des textes théologiques variés qui parlent du service et du leadership, les étudiants entrent en conversation ouverte et honnête au sujet de leurs vécus et leurs aspirations pour eux-mêmes et pour l’Église. Il y a une tentative de passer d’un regard attentif sur le message biblique à une découverte de comment les croyants en d’autres contextes historiques et culturels ont cherché à vivre le service et le leadership. S’ensuit un effort — parfois marqué de traces de frustration — dans le but de trouver des réponses à la question de comment suivre Jésus en Église aujourd’hui. Dans ma perspective, cet effort est signe de l’activité de l’Esprit de Dieu qui nous accompagne et nous pousse à connaître et à faire connaître la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ là où nous sommes.

Un autre regard sur l’ETEQ que je présente vient de l’expérience d’avoir participé à des rencontres, une en français et une autre en anglais, qui réunissaient les directeurs, les membres de l’équipe de l’ETEQ, les enseignants, les étudiants et les donateurs qui soutiennent l’œuvre de l’école. Ces rencontres ont eu lieu l’une tout de suite après l’autre, toujours en mode de visioconférence. Ont assisté à ces réunions les gens de plusieurs régions à travers le Québec tout comme des gens qui viennent des prairies et de l’ouest du Canada. Il y avait Kristen Corrigan, l’ancienne directrice générale, et Jean Martin, le directeur général actuel de l’ETEQ. Au cours de ces rencontres, il y a eu des témoignages d’enseignants, d’étudiants, de directeurs et aussi des donateurs. Si je veux partager ce moment avec vous, c’est surtout en rapport avec un sens de reconnaissance à Dieu et d’appréciation pour sa grâce exprimée à l’ETEQ. Cette école, l’expression d’une collaboration entre deux familles d’Églises, les Frères mennonites et l’Alliance chrétienne et missionnaire, représente un parcours qui ne peut pas se vivre sans une persévérance dans l’amour, dans la grâce et dans une attitude d’humilité et de prière. Il y a l’engagement de fortifier et de servir de ressource à l’Église et la confiance que le Dieu qui « a tant aimé le monde qu’il a envoyé son Fils » continue à œuvrer dans l’Église pour sa gloire et pour la guérison et la réconciliation de notre monde. Ce regard sur ce moment dans le parcours de l’ÉTÉQ m’inspire en rapport avec ce que nous sommes appelés à vivre dans chacune de nos communautés de foi et dans l’Association des Églises des Frères mennonites. Cet appel est exigeant, mais aussi riche en apprentissages dans l’amour et dans la foi. Voici ce que je vois dernièrement à travers la fenêtre de mon parcours à l’ETEQ comme enseignant qui est aussi engagé dans la vie de l’Église et, ce, dans le cadre de l’AÉFMQ.

 

ETEQ, cours été 2021

 Pour plus de détails, veuillez visiter le site Internet de l’ETEQ ou leur page Facebook.