Nouvelles de Multiply

Vivre en mission

Que faites-vous lorsque vous êtes une agence missionnaire mondiale et que le monde ferme ses frontières ? Que faites-vous lorsque vous avez du personnel qui se consacre au développement de missions à court terme et de programmes de formation de disciples, mais que les voyages et les événements sont annulés ? Que faites-vous lorsque vous ne pouvez même plus vous rencontrer dans les églises locales ?

C’est une joie pour nous, Multiply (anciennement MB Mission) de vous faire parvenir des nouvelles après plusieurs mois de silence. Nous sommes dus pour vous offrir une mise à jour ! Pour ceux qui ne nous connaissent pas encore, Multiply est l’agence missionnaire mondiale de la dénomination Frères Mennonites en Amérique du Nord. Nous servons actuellement dans 65 pays à travers le monde. Les missionnaires Multiply servent aux côtés des dirigeants nationaux afin d’aider à l’implantation d’Église, participer à la formation de disciples et évangéliser.

Pendant de longues périodes, en 2020, près de 50 % de nos travailleurs mondiaux sont revenus en Amérique du Nord. La pandémie les a forcés à quitter leur mission ou ils ne pouvaient tout simplement pas quitter leur maison. Certains missionnaires ont profité de cette occasion pour renforcir les liens les unissant à des donateurs locaux et à des églises. D’autres en ont profité pour se reposer… un repos bien mérité. Plusieurs ont trouvé difficile de ne pas être sur le terrain missionnaire.

À travers cette année difficile, il y a tout de même eu des lueurs d’espoir et de bonnes nouvelles :

  • Une congrégation de Waterloo avait de la difficulté à former ses dirigeants hispanophones pour un ministère auprès des réfugiés. Robert et Anne Thiessen, qui servent au Mexique, sont restés au Canada et ont pu encadrer les dirigeants. Ils leur ont enseigné sur la gestion et direction d’études bibliques et de petits groupes. Sous peu, cette communauté ontarienne offrira un cours de mariage en espagnol. Gloire à Dieu !
  • Au Burundi, où les salaires journaliers vont à l’approvisionnement quotidien en nourriture, les églises locales ont servi leur communauté en leur fournissant des vivres d’urgence pendant le confinement.
  • Chaque mardi matin sur la plateforme Zoom, du personnel et des travailleurs de Multiply, en provenance des quatre coins du globe, ont prié et partagé ensemble. Ces rencontres fraternelles ont encouragé et apporté un baume à notre communauté qui a vécu des années difficiles.

Le slogan de Multiply est « Ensemble pour que le monde connaisse Jésus ». C’est notre prière — que pendant que nous, l’Église, servons ensemble localement et mondialement Japon, Allemagne, Malawi et bien plus). Notre souhait est que de par toutes les frontières, Jésus soit connu !

Robyn Serez, mobilisatrice régionale pour l’Est du Canada, Multiply


Voici une histoire d’une de nos régions…

Pasteur Samuel

L’Afrique est connue pour beaucoup de choses : ses animaux, ses parcs safari, le mont Kilimandjaro, Zanzibar pour n’en nommer que quelques-uns. Malheureusement, elle est également souvent connue pour ses problèmes, tels que les conflits armés, la maladie et la pauvreté. Et bien qu’il existe de nombreuses églises, en particulier en Afrique de l’Est, et bien que le nombre d’églises continue d’augmenter, faire une différence dans les communautés qui les entourent n’est pas toujours une priorité.

Un évangile holistique, qui incarne le shalom de Jésus et parle de son royaume se manifestant sur cette terre, est nécessaire. En fait, « toute la création attend avec impatience que les fils de Dieu soient révélés » (Romains 8). Avec cet objectif, nous avons eu l’opportunité de fournir une formation de disciple à nos pasteurs Malawanais. Je désirais aussi participer à la formation. Je me suis envolé pour le Malawi avec deux Burundais. Nous avons été formés avec une perspective biblique sur les desseins rédempteurs de Dieu… pour l’humanité, mais aussi pour toute la création. Ces bases ont été très utiles.

Le pasteur Samuel était l’un des Burundais qui a participé avec moi à la formation de disciples. Quand nous sommes revenus au Burundi, nous avons commencé à rassembler des pasteurs et des responsables d’églises pour leur enseigner. Ce n’était que le début. Plus important encore, Sam a continué le discipulat. La formation était bonne, mais la création de disciples fidèles était encore meilleure. Maintenant, les dirigeants d’églises arrivaient à une nouvelle compréhension de la façon dont Dieu travaille dans le monde et de la façon dont il veut les utiliser, eux et leurs églises, pour voir la transformation se produire dans les gens autour d’eux.

Sam est devenu non seulement un formateur, mais un exemple pour les autres. Il a été convaincu du rôle de l’Église dans la société. Il a commencé à mettre en œuvre des programmes pour aider la communauté entourant leur église. Tout d’abord, il a animé un cours s’adressant aux jeunes. Il leur a enseigné sur l’utilisation d’Internet. Plusieurs autres ont demandé de participer. Il manquait de place pour tous les intéressés. Ce fut un grand succès. Les élèves ont tellement appris. Ils sont restés à l’écart des rues et un certain nombre d’entre eux ont donné leur vie à Jésus en entendant des histoires à son sujet et en faisant l’expérience de son amour. Ensuite, un cours de cuisine pour les mamans fut mis sur pied. Elles ont appris de nouvelles recettes et de nouveaux concepts de cuisine. Ceci leur a permis de nourrir leur famille de manière plus nutritionnelle. De plus, cette nouvelle compétence pourra éventuellement générer des revenus. Plus récemment, un cours de couture a été lancé. Les participants ont appris à raccommoder leurs propres vêtements. Certains d’entre eux ont appris des connaissances supplémentaires ce qui leur permettra de créer leur propre entreprise de couture.

Le résultat de ces efforts est incroyable. Non seulement les gens acquis des nouvelles connaissances et les ont mis en pratique, mais plusieurs ont donné aussi leur vie à Jésus. Gloire à Dieu ! Les participants aux divers ateliers se sont liés d’amitiés. Certains ont rejoint l’église. Certains se sont créé des emplois. Les responsables locaux ont remarqué l’initiative de Sam. Ils sont venus personnellement le féliciter, lui et son église. L’un des leaders à même affirmer cette église faisait réellement une différence dans la communauté.

Il y a quelques mois, alors que COVID commençait à avoir un impact sur la communauté, l’église de Sam, en partenariat avec Multiply, a distribué du savon, du désinfectant et des stations de lavage des mains. Ils ont également enseigné aux gens les dangers de la COVID-19. Ils ont expliqué les mesures sanitaires à mettre en place ainsi que quoi en faire si un cas survenait. Ils en ont profité pour partager la Bonne Nouvelle avec ceux qui voulaient l’écouter. Encore une fois, certaines personnes ont donné leur vie à Jésus. Les dirigeants locaux étaient tellement satisfaits du travail et des soins prodigués par cette petite église.

Maintenant que la COVID-19 semble frapper plus fort qu’auparavant, l’un des premiers endroits où les dirigeants locaux sont dirigés est l’église du pasteur Sam. Ils ont posé les questions suivantes : « Pouvez-vous nous aider ? Pouvez-vous informer les gens sur la COVID-19 ? Pourriez-vous leur distribuer des masques ? Pouvez-vous également partager l’évangile avec eux ? » Quelle opportunité ! Toujours en partenariat avec Multiply, le pasteur Sam et son église achètent du tissu. Le tissu sera donné à certains de ceux qui ont participé à la formation de couture avec l’église afin de fabriquer des masques. Cela générera des revenus pour eux. Les masques seront ensuite distribués par l’église. En éduquant la communauté sur la manière de répondre à la pandémie, ils partageront également l’amour de Jésus. Toute la communauté en est bénie. Le gouvernement est satisfait d’un partenaire qui apporte son aide de manière sacrificielle. L’église est heureuse d’être utile et de voir Jésus briller à travers ses actions. La communauté est heureuse — d’être aimée, de mieux grandir dans la foi et d’entendre parler de Jésus. Les membres ayant appris la couture et la taille de tissu sont heureux — d’avoir du travail et de gagner de l’argent. Et nous sommes si heureux de voir le shalom de Jésus venir dans cette communauté.

Doug Hiebert, chef d’équipe mondial pour l’Afrique subsaharienne, Multiply